Résultats de votre recherche

Découvrez vite cette commune située dans l’agglomération de La Rochelle Sud. Car ici, vous aurez envie de faire partie du décor. Angoulins-sur-Mer est un bourg où il fait bon vivre. Ni un village ni une ville, ses habitants sont aujourd’hui au nombre de 3900. Ils y vivent, y travaillent, entre terre et mer. Les Angoulinois et Angoulinoises profitent d’un climat doux et d’une lumière particulière. Est-ce ce qui les régénère et les rend si dynamiques ?

 

Découvrir

Il se passe toujours quelque chose à Angoulins et on vous en parle ici ! Spectacles, événements, causes communes, travaux, vous êtes au courant de tout ! Feuilletez le magazine municipal en cours - ou abonnez-vous pour le recevoir par mail à chaque sortie, c’est évidemment gratuit ! - cherchez une manifestation à venir, tenez-vous informé(e) de la vie qui agite la ville, les projets, les enjeux, les succès...

 

En ce moment

L'équipe municipale met en place des actions avec la volonté d’entretenir un dialogue approfondi entre tous ses concitoyens et en relation étroite avec l’ensemble des personnels communaux. Les services municipaux et leurs agents sont à votre disposition pour vous renseigner mais vous pouvez consulter en ligne les formalités administratives et toutes les publications municipales.

La Mairie

Il y a tant à vivre et à partager dans notre petite ville ! C’est qu’on y est actif, de 0 à 100 ans… Et bien équipé pour s’y sentir bien à tout âge et cycle de vie. Petite enfance, école, sport, logement, travail, loisirs et vie citoyenne, tous les aspects du quotidien sont abordés dans cette rubrique. Nous mettons à votre disposition les informations dont vous avez besoin, un mode d’emploi d’Angoulins-sur-mer ! Naviguez en ligne pour vous sentir comme un poisson dans l’eau en ville !

 

Vivre ma commune

Expression des conseillers municipaux

La parole est aux Conseillers Municipaux

Cette page, comme le veut le Règlement Intérieur du Conseil Municipal, est consacrée à l'expression de tous les conseillers municipaux qu'ils appartiennent à la majorité élue (vingt et un conseillers) ou qu'ils n'y appartiennent pas (six conseillers). Pour que nos concitoyens soient largement informés des débats en cours, nous avons souhaité donner une place importante à l'expression de tous les conseillers municipaux. Tel est l'objet de ces pages.

Chacun se fera ainsi une idée personnelle de la nature du débat, des arguments en présence. C'est notre conception de la démocratie locale qui n'est pas partisane mais qui doit être ancrée sur des valeurs : écoute, responsabilité et intérêt général.

Les Conseillers Municipaux appartenant à la majorité

M. Daniel Vailleau, Juin 2018

Le courage en politique

Dans son"discours à la jeunesse", le 30 juillet 1903, Jean Jaurès proclamait:"Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. C'est de ne pas sublir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas (lui) faire écho(...)".

Il n'est de bulletin ou de conseil municipal où quelques esprits chagrins, chacun les reconnaîtra, ne cessent de se laisser porter par le vent des opinions faciles et des affirmations fausses plutôt que de s'intéresser et s'attacher à la complexité des réalités de notre territoire.

Ainsi la "bétonisation" du terrain de football...Traduction simpliste et totalement fausse d'un projet porté depuis 2004 et attendu par les dirigeants de notre club de football. Joueurs et dirigeants ont besoin d'espace et sont impatients de rejoindre les équipements sportifs déjà existants, chemin des Marais, et leur extension vers le "terrain militaire". Un espace en friche aujourd'hui mais appelé à devenir prochainement un espace paysager ouvert à tous avec terrains de football et de grand jeu. "Bétonisation" que de permettre la création prochaine, en centre bourg, d'un pôle santé, d'une crèche et d'une résidence pour séniors dans un espace paysager et de liaisons douces en lien avec le parc municipal?

Idée simple, idée fausse...

Idée fausse aussi que celle prétendant que la carence en logements locatifs sociaux soit la responsabilité de la seule majorité actuelle qui oeuvre depuis le début du mandat à en permettre la réalisation. L'obligation légale de construire des logements accessibles existe depuis l'année 2000. Il est facile de feindre de l'ignorer.

Idée fausse enfin que de faire croire qu'il est possible de construire des dizaines de logements en moins de quatre ans sans foncier disponible et avec une situation qui faisait qu'en 2014 la commune était déjà en déficit de 300 logements locatifs sociaux.

Face aux idées simples et aux idées fausses, nous préférons, pour ce qui nous concerne, affronter la réalité avec toutes ses contraintes, l'expliquer, chercher sans relâche la vérité dans toute son exigence et agir sans compter pour la réalisation de nos engagements.

Les Conseillers Municipaux n'appartenant pas à la majorité

Mme Marie-Hélène NIVET,  juin 2018

n'abîmez pas notre village!

la majorité municipale annonce "une volonté politique affirmée et efficace" mais elle délègue ses responsabilités aux autres:

l'Établissement Public Foncier décidera des préemptions de terrains et la Préfecture procédera aux expropriations, la CdA arbitrera sur les logements sociaux angoulinois.

Qui défend les Angoulinois?

Nous proposons qu'au lieu d'accompagner des règles iniques, les élus protègent la commune.

La majorité municipale se loue d'agir "en concertationavec les Angoulinois" mais elle ne tient pas compte de leur avis:

souvenez-vous de l'implantation d'Ikéa et ses nombreux emplois! pourquoi ne pas consulter les angoulinois sur la bétonisation du terrain de foot?

Qui écoute les Angoulinois?

Nous proposons que les Angoulinois soient consultés pour les projets structurants

La majorité municipale se dit "résolument en faveur de la mixité sociale"mais elle n'a aucune vision globale:

où sont les projets urbains et collectifs accompagant les futures constructions?

Pourquoi faire d'Angoulins une banlieue d'Aytré? Qui préserve la qualité de vie des Angoulinois?

Nous proposons de privilégier un "vivre ensemble"

TOUS Gagnants.

 

Mme Hélène Pigeonier,  juin 2018

L'intérêt du plus grand nombre...

Monsieur le Maire crie à tout va l'injustice de se voir dépossédé par le Préfet de sa délégation en matière de politique foncière. A cela, il évoque"l'héritage", argument facile, justement quand on en manque!

Depuis son élection, plus de 4 ans tout de même, sa politique, approuvée par ses 21 conseillers, irréaliste et sans pragmatisme, nous a conduits à cette situation!

Les projets de construction qui étaient prêts à leur arrivée n'ont pas été traités (anciens locaux techniques, terrain des cinq quartiers). Au lieu de cela, il s'est entêté sur des projets compliqués et enclavés(ex:terrains des Grandes Maisons) et d'acquisitions hasardeuses(terrain Martin inondable). on peut comprendre l'impatience du Préfet qui a fait tomber la sanction! Même si les anciens projets viennent d'être remis en route, il était trop tard!

Grave également, le Maire a abandonné la maîtrise de projet de lotissement des cinq quartiers au profit de la CDA, laissant libre choix à celle-ci d'augmenter les densités de constructions (jusqu'à 50 logements à l'HA au lieu des 30 prévus initialement dans le SCoT), qui structureront notre commune à jamais.