Résultats de votre recherche

Découvrez vite cette commune située dans l’agglomération de La Rochelle Sud. Car ici, vous aurez envie de faire partie du décor. Angoulins-sur-Mer est un bourg où il fait bon vivre. Ni un village ni une ville, ses habitants sont aujourd’hui au nombre de 3900. Ils y vivent, y travaillent, entre terre et mer. Les Angoulinois et Angoulinoises profitent d’un climat doux et d’une lumière particulière. Est-ce ce qui les régénère et les rend si dynamiques ?

 

Découvrir

Il se passe toujours quelque chose à Angoulins et on vous en parle ici ! Spectacles, événements, causes communes, travaux, vous êtes au courant de tout ! Feuilletez le magazine municipal en cours - ou abonnez-vous pour le recevoir par mail à chaque sortie, c’est évidemment gratuit ! - cherchez une manifestation à venir, tenez-vous informé(e) de la vie qui agite la ville, les projets, les enjeux, les succès...

 

En ce moment

L'équipe municipale met en place des actions avec la volonté d’entretenir un dialogue approfondi entre tous ses concitoyens et en relation étroite avec l’ensemble des personnels communaux. Les services municipaux et leurs agents sont à votre disposition pour vous renseigner mais vous pouvez consulter en ligne les formalités administratives et toutes les publications municipales.

La Mairie

Il y a tant à vivre et à partager dans notre petite ville ! C’est qu’on y est actif, de 0 à 100 ans… Et bien équipé pour s’y sentir bien à tout âge et cycle de vie. Petite enfance, école, sport, logement, travail, loisirs et vie citoyenne, tous les aspects du quotidien sont abordés dans cette rubrique. Nous mettons à votre disposition les informations dont vous avez besoin, un mode d’emploi d’Angoulins-sur-mer ! Naviguez en ligne pour vous sentir comme un poisson dans l’eau en ville !

 

Vivre ma commune

Expression des conseillers municipaux

La parole est aux Conseillers Municipaux

Cette page, comme le veut le Règlement Intérieur du Conseil Municipal, est consacrée à l'expression de tous les conseillers municipaux qu'ils appartiennent à la majorité élue (vingt et un conseillers) ou qu'ils n'y appartiennent pas (six conseillers). Pour que nos concitoyens soient largement informés des débats en cours, nous avons souhaité donner une place importante à l'expression de tous les conseillers municipaux. Tel est l'objet de ces pages.

Chacun se fera ainsi une idée personnelle de la nature du débat, des arguments en présence. C'est notre conception de la démocratie locale qui n'est pas partisane mais qui doit être ancrée sur des valeurs : écoute, responsabilité et intérêt général.

Les Conseillers Municipaux appartenant à la majorité

M. Daniel Vailleau, avril 2019

L'envie de démocratie

L’actualité nationale s’est focalisée ces derniers mois sur cette envie de démocratie qu’ont exprimée nombre de nos concitoyens et qui a largement bousculé les institutions et l’ordre établi.

L’expression forte de ce besoin de justice sociale et fiscale, fort légitime, n’était pas orientée vers le niveau communal dont ce n’est pas la compétence. Nous avons cependant mis à disposition de tous, comme l’État nous l’avait demandé, un cahier de doléances qui a reçu une vingtaine de contributions.

Il reste que, sans présager des suites qui pourront être données à ce « grand débat national », nous nous devons de tenir compte de cette envie de démocratie et la traduire, avec application mais sans démagogie ni faux semblants, à notre niveau territorial.

Notre majorité a fondé tout son projet et toute sa pratique sur ce principe : l’écoute et la prise en compte des attentes de nos concitoyens. Les politiques publiques locales qui sont conduites en matière d’urbanisme, d’enfance jeunesse, de solidarité, de mobilités,… en sont la traduction concrète. Telle est l’idée forte, traduire ces attentes en actions et réalisations dans les limites des contraintes qui nous sont imposées qu’elles soient légales, réglementaires ou budgétaires.

Bilans semestriels de mandat où sont présentées et discutées les actions conduites ; réunions systématiques de riverains dès lors qu’un projet, voirie, urbanisme, affecte leur environnement immédiat ; réunions régulières des commissions municipales,… autant de traductions concrètes de cette volonté d’associer chacun à la vie de la commune.

C’est ce même principe qui nous fait vous proposer et vous appeler, nombreux aux prochaines « Rencontres publiques »  qui se dérouleront d’avril à juin prochain et qui vous permettront à partir d’un état des lieux de la commune en 2019, de partager votre vision des évolutions souhaitées.
Une façon complémentaire de traduire cette envie renouvelée de démocratie en une pratique effective de démocratie.

 

 

Les Conseillers Municipaux n'appartenant pas à la majorité

M. Jean-Marie Delaunay,  avril 2019

Bon à savoir

La communication, c’est le nerf de la guerre.

Pour nos concitoyens et concitoyennes, lecteurs et lectrices de ce magazine, il ne vous aura sûrement pas échappé que pendant l’année 2018 la police de caractère des 2 articles des « conseillers n’appartenant pas à la majorité » est différente de celle émanant de la majorité. Caractères gras contre caractères ordinaires.

Étonnant, non ?

Il est également très intéressant de remarquer la condescendance avec laquelle M. Le Maire appelle les conseillers ne faisant pas partie de son cercle: nous avons le choix, je cite, entre « minorité » ou « conseillers ne faisant pas partie de la majorité ».

Pourtant il existe bel et bien un terme du vocabulaire français pour nous désigner : « opposition ». C’est tellement plus simple, non ?

Conseillers visibles contre conseillers invisibles.

À moins que M. Le Maire ne supporte pas l’idée qu’il puisse exister une forme quelconque d’opposition à son programme ?

J’en voudrais pour preuve la façon dont sont menés les débats lors des conseils municipaux.

Ah, pour finir et me faire mentir, peut-être que la police de caractère de cet article sera identique à celui émanant de la majorité…

 

Mme Hélène Pigeonier,  avril 2019

Du village côtier à la cité dortoir ...

Telles sont nos craintes à la lecture du PLUI (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal) qui remplacera en 2020 notre actuel PLU.

Pas moins de 540 logements prévus ce qui augmentera en quelques années la population de notre village d’au moins 1000 personnes soit un accroissement de 30 % de ses habitants.

Tout cela sans étendre la superficie du bourg mais en s’imbriquant dans l’habitat déjà dense de notre village dont le tiers du territoire est submersible.

Parmi les communes de la CDA situées au delà de la première couronne, nous sommes les champions de l’accroissement des habitants mais aussi de la densification car la surface moyenne par habitation (terrains, voiries et espaces verts compris) sera de 280 m2, alors que les autres communes de même taille ont privilégié des espaces de 350 à 600 m2 par logement.

D’autre part, dans ses choix politiques, l’équipe municipale, a fait tout son possible pour laisser la zone commerciale s’étioler au profit de la zone de Beaulieu (et non pas à celui  des centres villes), éloignant l’emploi de notre commune.

Autant dire que cette mandature risque de laisser une empreinte extrêmement lourde qui sera très difficile à gérer dans l’avenir.

 

 

 

 Votre agenda

Samedi 18 mai

Rencontre publique

à 9h45 - salle Europe


Samedi 18 mai

Café des Parents

à 10h - Angoul'Loisirs


Dimanche 19 mai

Vide Grenier - ANNULE