Résultats de votre recherche

Découvrez vite cette commune située dans l’agglomération de La Rochelle Sud. Car ici, vous aurez envie de faire partie du décor. Angoulins-sur-Mer est un bourg où il fait bon vivre. Ni un village ni une ville, ses habitants sont aujourd’hui au nombre de 4000. Ils y vivent, y travaillent, entre terre et mer. Les Angoulinois et Angoulinoises profitent d’un climat doux et d’une lumière particulière. Est-ce ce qui les régénère et les rend si dynamiques ?

 

Découvrir

Il se passe toujours quelque chose à Angoulins et on vous en parle ici ! Spectacles, événements, causes communes, travaux, vous êtes au courant de tout ! Feuilletez le magazine municipal en cours, cherchez une manifestation à venir, tenez-vous informé(e) de la vie qui agite la ville, les projets, les enjeux, les succès...

 

En ce moment

L'équipe municipale met en place des actions avec la volonté d’entretenir un dialogue approfondi entre tous ses concitoyens et en relation étroite avec l’ensemble des personnels communaux. Les services municipaux et leurs agents sont à votre disposition pour vous renseigner mais vous pouvez consulter en ligne les formalités administratives et toutes les publications municipales.

La Mairie

Il y a tant à vivre et à partager dans notre petite ville ! C’est qu’on y est actif, de 0 à 100 ans… Et bien équipé pour s’y sentir bien à tout âge et cycle de vie. Petite enfance, école, sport, logement, travail, loisirs et vie citoyenne, tous les aspects du quotidien sont abordés dans cette rubrique. Nous mettons à votre disposition les informations dont vous avez besoin, un mode d’emploi d’Angoulins-sur-mer ! Naviguez en ligne pour vous sentir comme un poisson dans l’eau en ville !

 

Vivre ma commune

Expression des conseillers municipaux

La parole est aux Conseillers Municipaux

Cette page, comme le veut le Règlement Intérieur du Conseil Municipal, est consacrée à l'expression de tous les conseillers municipaux qu'ils appartiennent à la majorité élue (vingt et un conseillers) ou qu'ils n'y appartiennent pas (six conseillers). Pour que nos concitoyens soient largement informés des débats en cours, nous avons souhaité donner une place importante à l'expression de tous les conseillers municipaux. Tel est l'objet de ces pages.

Chacun se fera ainsi une idée personnelle de la nature du débat, des arguments en présence. C'est notre conception de la démocratie locale qui n'est pas partisane mais qui doit être ancrée sur des valeurs : écoute, responsabilité et intérêt général.

Les Conseillers Municipaux appartenant à la majorité

M. Daniel Vailleau, janvier 2020

Démocratie locale en questions…

Une démocratie en crise, les communes encore préservées

Notre démocratie républicaine est-elle crise ? La montée des populismes, la défiance souvent exprimée envers les élus, l’individualisme triomphant dont les médias se font fréquemment l’écho, peuvent en apparaître comme des symptômes. Le seul niveau auquel ce phénomène marque sensiblement ses limites, selon les analystes en sciences politiques, est celui de la commune où la proximité avec leurs élus fait que nos concitoyens gardent la possibilité de l’interpellation et du dialogue.

Associer nos concitoyens aux décisions

Aurons-nous réussi à maintenir ce lien de confiance tout au long de ce mandat qui se termine ? Nous ne saurions donner la réponse. Elle vous appartient. Il reste que toute notre attention et tous nos efforts auront été en ce sens. C’était notre engagement, nous nous sommes donné tous les moyens pour le tenir. Pourtant l’exercice est difficile et complexe : comment associer nos concitoyens aux décisions qui concernent directement le cadre et les conditions de leur vie ? Plusieurs dispositifs ont été mis en place. Ils sont apparus utiles à bien des égards. Citons quelques exemples.

Participer à la préparation de la décision

L’ouverture des commissions municipales aux citoyens volontaires, deux par commission, a été la première mesure retenue. Cet espace de dialogue a fonctionné au fil de plus de soixante-dix réunions de commissions en six années. L’expérimentation d’un « jury citoyen » tiré au sort à partir des listes électorales lors de la concertation liée à la rédaction d’une « Charte architecturale et paysagère » en 2016 a participé de cet engagement. La tenue de réunions régulières de bilan de mandat, toujours très fréquentées, a contribué au maintien de ce dialogue. La mobilisation systématique des riverains lors de projets urbains n’a souffert d’aucune exception, elle a permis de nombreuses inflexions. De multiples groupes de travail sur des thèmes précis, littoral, enfance, urbanisme… ont visé ce même but. La concertation, dans un premier temps plutôt contradictoire, qui s’est engagée sur le projet d’éco-quartier des Cinq Quartiers en est sans doute l’indicateur le plus récent et le plus fort.

Le Conseil Municipal, seul responsable

Ne nous y trompons pas. Autant il est plus que jamais nécessaire d’associer un nombre aussi large que possible de nos concitoyens à la préparation de la décision autant cette décision nécessite que la responsabilité ultime en soit assumée. En l’occurence c’est bien le Conseil Municipal que préside le Maire qui, en dernier lieu, doit
prendre cette responsabilité de la décision.

Une décision d’autant plus juste et utile qu’elle aura été construite par le dialogue.

 

 

Les Conseillers Municipaux n'appartenant pas à la majorité

M. Vincent Duboy,  janvier 2020

La fin du mandat arrive, 6 années d’une politique sans pragmatisme et courage politique. Angoulins va pouvoir enfin Respirer et sortir du carcan dans lequel ce mandat nous a plongés. Il devait être LE mandat de citoyenneté. Il s'est transformé en une politique décisionnaire despotique où le dialogue s'est transformé en une utopie cuisante. Cette politique du « panoupanou » le bureau d'études à dit, le préfet veut, la DDTM a dit etc. ne permet pas d'agir efficacement, de faire une politique équilibrée et pour tous. Des exercices budgétaires avec plus de 500 000€ de budget prévu et non dépensé, d'impôts prélevés pour rien. Une politique de développement des commerces du centre bourg avec une pression de répression qui encourage à vite partir dans les zones bien plus accueillantes au lieu de faire des aménagements facilitants.

Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes et une bonne année 2020.

 

 

Mme Hélène Pigeonier,  janvier 2020

De mauvaises surprises !

Alors que le Maire nous avait affirmé en Conseil Municipal qu’aucune expropriation n’aurait lieu sur le projet d’urbanisation des Grandes Maisons, il s’avère qu’une procédure de Déclaration d’Utilité Publique a été entamée en vue d’exproprier les 5 propriétaires réticents.

La lecture de la présentation du projet détaillé dans l’enquête publique a de quoi nous inquiéter encore davantage, car ce nouvel aménagement de 30 logements enclavés, ne correspond pas à ce que le Maire nous avait communiqué dans les esquisses d’un quartier idyllique où tout serait organisé de telle manière que chacun cohabiterait en harmonie. C’était sans nous dire, qu’une fois encore (comme dans le projet des 5 Quartiers), il est indiqué dans ce document que des constructions en rez de-chaussée avec 2 étages (R+2) allaient être érigées en coeur d’ilot, en totale incohérence avec les hauteurs de constructions avoisinantes, comme sur l’ensemble du village, créant immanquablement des co-visibiltés sur le voisinage, mais également à partir de la mer.

C’est encore tout un quartier qui risque d’être marqué définitivement par des décisions unilatérales censées satisfaire les dogmes de certains et qui défigureront notre village.

Je vous souhaite à toutes et tous une excellente année 2020.